Urbanisme

Plan Local d’Urbanisme (PLU) :

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est un document de planification de l’urbanisme communal élaboré avec l’Architecte des Bâtiments de France et les services de la Direction Départementale de l’Équipement.

Les petites communes se dotent souvent d’une carte communale. Cependant, une commune de petite taille soumise à de forts enjeux paysagers ou architecturaux a tout intérêt à se doter d’un PLU. C’est donc tout naturellement que Saint-Jean-Pied-de-Port s’est inscrite dans cette démarche pour un développement cohérent de son territoire.

Cet outil fixe les orientations d’aménagement et contient des principes d’équilibre entre les différents usages des sols, la diversité sociale et la valorisation du patrimoine, dans le respect de l’environnement. En effet, dans un souci de développement durable, le développement envisagé doit répondre aux besoins actuels sans compromettre ceux des générations futures.

Actuellement en cours d’élaboration, le projet de PLU sera dans les mois à venir, présenté en mairie, puis soumis à une enquête publique, avant d’être approuvé.

AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine) :

L’AVAP est un outil qui a pour objectif d’assurer une meilleure gestion du patrimoine en adaptant la protection selon la sensibilité du site. L’AVAP traduit donc une volonté de mise en valeur du patrimoine, selon des dispositions établies entre la Commune et l’État. Il s’agit d’une servitude d’utilité publique qui, une fois adoptée, sera annexée au PLU qu’elle complètera en termes qualitatifs.

Après enquête publique puis création par un arrêté du Préfet de la Région, l’AVAP regroupera les prescriptions et/ou les recommandations établies en fonction des caractéristiques des différents espaces à protéger. Ainsi, elle constituera un cahier des charges qui guidera les constructeurs et l’Architecte des Bâtiments de France.

Il s’agit d’un outil particulièrement adapté aux communes rurales. En effet, elle permet à la commune d’identifier et de regrouper ce qui constitue son patrimoine et ses paysages ; elle permet également de définir un projet global de protection et de mise en valeur.

Enfin, dans le cadre de la candidature des rues de la Citadelle et d’Espagne pour une inscription au Patrimoine Mondial de l’Humanité, elle représente un outil de gestion garantissant à l’UNESCO la préservation du site.